La maison devient le nouveau paradigme du confort. - Dierre

Produits

Choisir Dierre, c'est s'appuyer sur un partenaire unique pour votre maison. Nous vous garantissons des solutions de verrouillage technologiques avec un niveau de personnalisation presque artisanal, une qualité unique et les normes les plus élevées en matière de tests de sécurité. La carte de visite parfaite pour votre maison.

Blindées
Hôtels
Quincailleries
Garage
Intérieures
Panneaux
Coupe-feu et multifonction
Portes coulissantes
Retour
août 2022 | Home

La maison devient le nouveau paradigme du confort.

Cette nouvelle normalité a fait naître le besoin d'espaces intérieurs plus vastes et organisés différemment, offrant confort, sécurité et une nouvelle intimité. Une petite révolution copernicienne dans laquelle les portes et les séparations internes redeviennent centrales.

La maison devient le nouveau paradigme du confort.

Le confinement domestique a changé la façon dont nous vivons la maison, en modifiant nos priorités et en introduisant de nouvelles habitudes. Nos maisons ont soudainement été appelées à devenir des lieux multifonctionnels, capables d’accueillir différentes activités simultanément. Certaines maisons ont résisté à l’épreuve du stress, d’autres moins, si bien qu’aujourd’hui plus qu’hier, la maison – et sa transformation – est en tête des priorités des Italiens.

Il existe un désir croissant de déménager ou de modifier son logement pour l’adapter à de nouveaux besoins, tels que le travail agile, l’apprentissage à distance, les loisirs et la forme physique. Il y a une demande croissante de logements plus grands et plus fonctionnels et, en même temps, le besoin d’une pièce ou d’un espace personnel où l’on peut travailler si nécessaire. Près de 9 travailleurs agiles sur 10 ont déclaré qu’ils ont changé ou envisagent de changer leur situation de vie, en effectuant des rénovations internes (24%) ou en déménageant dans une nouvelle maison plus grande ou avec des espaces mieux distribués (données du Bureau d’études Gabetti).

La maison de la nouvelle normalité doit pouvoir garantir le confort, la sécurité et la durabilité. Dans ce scénario, l’espace destiné à l’entrée, souvent sacrifié dans la logique de l’open space, reprend de l’importance en retrouvant sa fonction de filtre, une sorte de sas reliant l’intérieur à l’extérieur.

Le retour à la division de l’espace selon la fonction est un besoin de plus en plus ressenti. Dans ce nouveau paradigme des espaces, la porte joue un rôle primordial en délimitant, d’un simple geste, une zone protégée et privée au sein de la maison. Avec son fort contenu symbolique – une voie d’accès et de défense à la fois – elle devient un élément central capable de garantir une plus grande intimité et davantage de silence. Les longues périodes de confinement ont attiré l’attention sur le problème du bruit ambiant, une pollution sonore mixte – externe et interne – qui a souvent perturbé nos activités professionnelles et didactiques. La demande de barrières acoustiques, qui était déjà en augmentation dans la période pré-pandémique, devient aujourd’hui de plus en plus pressante, trouvant dans la porte une réponse fonctionnelle et esthétique au besoin de confort sonore.

Synergy In atteint des performances élevées en termes de réduction du bruit, soit 45 dB de série.

La pollution sonore

L’exposition prolongée à des bruits ambiants élevés – la pollution sonore – exerce un fort impact sur l’écosystème et sur notre santé. L’on estime que 113 millions d’Européens sont exposés sur le long terme à des niveaux sonores dus au trafic (au moins 55 dB) ; 22 millions sont exposés à des niveaux élevés de bruit ferroviaire ; 4 millions au bruit des avions et moins d’un million au bruit des activités industrielles. Dans la plupart des pays européens, plus de 50 % des citoyens sont exposés à des niveaux de bruit routier de 55 dB ou plus. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces conditions pourraient avoir un impact négatif sur la santé, en contribuant à la survenue de maladies graves et à des décès prématurés. L’on estime également que 22 millions de personnes en Europe souffrent d’une gêne chronique, tandis que 6,5 millions sont atteints de troubles graves du sommeil.

(Source : Rapport de l’AEE – Agence européenne pour l’environnement : le bruit en Europe 2020)

(Fonte: relazione EEA – European Enviroment Agency: noise in Europe 2020)

Durabilité environnementale, économies d’énergie et matériaux respectueux de l’environnement.

Parmi les défis qui affectent notre vie quotidienne, l’accent est mis de plus en plus sur la durabilité environnementale et la consommation d’énergie dans nos maisons. Bien que des progrès significatifs aient été réalisés, les bâtiments restent les plus grands consommateurs d’énergie en Europe et produisent 36% de nos émissions de gaz à effet de serre (Source : Commission européenne). Des alternatives existent – photovoltaïque, solaire thermique, éolienne, biomasse – et grâce aux progrès technologiques et aux avantages fiscaux, les systèmes sont désormais plus flexibles et plus abordable. Mais pour que les économies soient vraiment tangibles, il est nécessaire que toute la maison soit conçue de manière efficace, tant au niveau des systèmes que de l’enveloppe du bâtiment. Dans cette optique, la formation et la coopération entre tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement sont fondamentales, y compris en ce qui concerne l’utilisation des matières premières. Le bois est l’un des matériaux de construction les plus durables. La production de bois industriel en grumes dans le monde a augmenté de 5%, atteignant la quantité record de 2,03 milliards de m3. Au niveau mondial, les panneaux de particules et les panneaux à copeaux orientés (OSB), utilisés dans la construction et la production de meubles, ont enregistré la croissance la plus rapide du secteur (données FAO, 2020). Il s’agit de la hausse la plus importante depuis la crise de 2007, ce qui prouve que le marché immobilier est en plein essor et constitue un indicateur important de l’importance croissante du secteur de la construction biologique.

Nouvelles tendances en matière de logement

Selon une enquête de CasaDoxa, le logement est une priorité pour 90 % des Italiens.

26 % prévoient de déménager dans les quatre prochaines années ; en 2019, ils étaient 22 %.

95% considèrent que le thème de la durabilité domestique est important

97% considèrent la salubrité de leur maison comme importante

46 % préféreraient travailler chez eux

54% préféreraient travailler en entreprise

78% pensent qu’ils pourront travailler à l’avenir à la fois chez eux et en entreprise

25 % des Italiens pratiquaient en 2021 une activité sportive régulière à la maison (ils étaient 12 % en 2019, soit +110 %).

49% prévoient de s’entraîner à l’avenir chez eux ou en salle de sport.

(Source : Observatoire CasaDoxa – tendances de l’habitat 2021)

Découvrez tous les détails de Synergy In

Besoin d’informations supplémentaires ? Contactez-nous !